Le pèlerinage 2013 des 6es à Lourdes au jour le jour

24 mars 2013

Retrouvez le quotidien du pèlerinage-retraite de profession de foi des 6es de notre diocèse à Lourdes : partagez leurs rencontres, leurs découvertes, leur démarche de Foi, et leurs émotions.

Les émissions enregistrées par RCF lors du pèlerinage à Lourdes sont disponibles en podcast sur Rcf.fr.




Lourdes - le retour - 26 avril

A 17h20, les premiers cars sont à Montpellier Est.
Passage ou arrivée à Avignon vers 18h20/18h30.
Pour les villages et autres villes du Vaucluse, ajouter entre 30 minutes et 1h30.


Les jeunes se languissent d’arriver et de raconter leur magnifique semaine.
Paix et bénédiction à tous ! Merci Marie !





Vendredi 26 avril

Les valises faites et le petit-déjeuner avalé, nous vivons la messe d’action de grâces à la Basilique Supérieure. Ensuite, nous allons porter le cierge qui rassemble toutes nos intentions de prière au brûloir où il est éclairé et brillera toute la semaine à venir.
Le P. Jean-Luc Chauvet éclaire notre cierge aux couleurs provençales.
Ensuite, nous allons au bout de la prairie où les bus nous rejoignent et s’alignent comme à la parade. En 15 minutes, tous sont à bord et les cars démarrent à l’heure prévue (10h30).
10h50 : nous sommes entre Lourdes et Tarbes et nous n’allons pas tarder à entrer sur l’autoroute. Le temps est couvert... mais à l’abri dans le car, nous ne craignons pas la pluie !




En direct de la veillée finale (Jeudi 25 avril)
20h40 : la veillée commence avec un chant de louange : comment ne pas te louer, Seigneur Jésus, après tout ce que nous avons vu et entendu !
Je veux chanter ton amour, Seigneur, chaque instant de ma vie !

Les Staff ont composé un chant... nous le découvrons avec bonheur !
Nous fêtons un joyeux anniversaire à tous ceux qui ont ajouté une unité au nombre de leurs années.
Les lumières s’éteignent et nous regardons notre pèlerinage en rétrospective par les photos prises au fur et à mesure du pèlerinage.

21h17 : Je veux te louer ô mon Dieu, à Ton Nom élever les mains, je veux te bénir ; T’adorer ; Te chanter, ô mon Dieu éternel est ton amour.
21h28 : remerciements à tous ceux qui ont été la cause de la réussite de ce pèlerinage et tout spécialement aux STAFFs !

Avant de prendre un engagement, nous écoutons des témoignages :
Alexandre : Nous avons une magnifique entente entre les STAFFs, une amitié est née entre nous.


Laurie, animatrice depuis 2005 ! En 2005, nous attendions l’élection du pape. Et la première messe que nous avons eue après l’élection de Benoit XVI était très belle. Cet évènement m’a conduit à revenir chaque année. J’ai vécu certains miracles. Il y a deux ans, trois jeunes filles voulaient faire leur première communion à la messe à la grotte. Quand nous sommes arrivés, nous ne pouvions pas accéder. Nous attendions dans un petit coin. Un hospitalier nous a ouvert un passage... et de proche en proche, tout en priant Marie, nous nous sommes retrouvées tout devant. Toutes les barrières se sont levées.
Quand Marie vous donne un Rendez-Vous, elle fait tout pour vous accueillir et elle lève les barrières !


Christelle : il y a 10 ans, je suis venue comme chauffeur de car. Je ne voulais pas aller dans les sanctuaires. Mais quand je suis allée à la basilique, je me suis retrouvée à genoux et j’ai pleuré 48 heures.... dans la joie d’avoir découvert la beauté de Lourdes et de l’amour de Dieu.

Et maintenant, pour moi, quel engagement ? Les jeunes choisissent un point concret d’effort et confie leur choix à leur animateur. Prier, continuer sa route avec le Christ, viser la confirmation...
Nous confions ces intentions au Seigneur Jésus :
Comme une terre qui est aride, ainsi mon âme désire ton eau vive.
Tu es la source qui désaltères, qui croit en Toi, n’aura plus jamais soif.
Je viens vers Toi, Jésus, Je viens vers toi, Jésus.

Seigneur Jésus, reçois nos engagements. Donne nous la force de toujours Te suivre. Sois la lumière qui éclaire notre route. Donne-nous la force de toujours témoigner de Toi : Donne-nous la force de toujours servir nos frères à cause de Toi !




Jeudi 25 après-midi


Nous partons en excursion à Bartrès, là où Bernadette est allée plusieurs fois. Pourquoi ?
Bernadette est allée à Bartrès pour être à l’air pur (à cause de son asthme) et pour manger chez sa nourrice. La première fois, elle était toute petite. La deuxième fois, elle avait 12/13 ans. Mais comme elle ne pouvait pas faire sa première communion à Bartrès, après avoir beaucoup prié à l’église et réfléchi en gardant les moutons, elle a décidé de rentrer à Lourdes.
Sur le chemin du retour, les jeunes ont pu prendre l’air et se rappeler que Bernadette avait faim et soif de Dieu dans l’eucharistie.
18h58 : les jeunes se préparent pour le dîner. Ils reviennent des magasins où ils ont acheté quelques souvenirs.

Le point de vue d’un prêtre
Le P. Barthélémy Zagré est prêtre de Côte d’Ivoire. C’est tout simplement la 1re fois qu’il vient à Lourdes. Il nous partage ses impressions : Impressionnant, recueilli... une atmosphère qui pousse à la prière. C’est une source de motivation pour la foi. On sent qu’il y a eu quelque chose. Ce que nous vivons est difficile à exprimer dans un langage humain. C’est un acte de foi. Il faut faire silence, observer, méditer et rendre gloire à Dieu pour toutes ses merveilles. A Lourdes, les merveilles sont : la diversité des peuples qui partagent la même réalité, la même démarche fraternelle vers le Christ, sur les pas de Bernadette, avec la Vierge Marie.

Jeudi 25 midi


Quelques paroles de jeunes :
- Depuis qu’on est arrivé, j’ai tout aimé. Je suis impressionnée par le monde qui est ici. Hier soir à la procession aux flambeaux, j’ai découvert combien belle et grande est l’Eglise.


- J’ai bien aimé la procession aux flambeaux : c’était beau.


A une fille qui avait peur d’aller aux piscines, une autre lui répond :
- "mais qu’est-ce que tu crains ? tu as la Vierge Marie en face de toi !"
- J’ai aimé la messe à la grotte parce que nous étions avec Marie.

Les STAFF


La nouveauté du pèlerinage 2013 est la présence et l’implication des STAFF. Alexandre en fait partie et nous décrit ce qu’il vit. Un STAFF, c’est un jeune (âgé de 13/14 ans à 18 ans) qui refait son pèlerinage mais d’une autre façon : il le vit différemment tout en aidant les jeunes, comme lui avait été aidé quand il était en 6e. Entre les STAFF, en quelques jours, une belle amitié est née. Nous nous soutenons les uns les autres dans nos missions.

Nos missions sont : faire des scènes de la vie de Bernadette dans les lieux où elle a vécu. Cela donne des explications ludiques et imagées ! Nous encadrons aussi les jeunes en leur montrant ce qu’il faut chanter, dire, et faire. Nous leur donnons aussi l’exemple de la prière. Nous leur expliquons ce qu’ils vont faire quand il y a des temps d’attente et pourquoi ils doivent attendre. Si c’est trop long, on prend des chants avec eux ou bien nous proposons des jeux.

Les animateurs


Nous sommes des adultes bénévoles. Nous sommes deux adultes par équipe de 12 enfants. Pour certains d’entre nous, c’est une totale découverte de Lourdes. Mais nous nous sommes préparés avec les autres lors des réunion de préparation. Notre rôle est de guider les enfants, veiller à tous leurs besoins, les aimer, les écouter. Nous recevons en direct leurs questions, leurs impressions, nous partageons immédiatement leurs joies, leurs tristesses, leurs interrogations. Il y a beaucoup d’échanges. Les jeunes suivent bien... et même très bien. Ils ont maintenant acquis le sens de la vie en équipe. Ils font attention les uns aux autres, beaucoup plus qu’au début.

C’est très intense et donc fatigant ! mais nous ne sentons pas la fatigue grâce à la dynamique du groupe et il faut aussi le dire, grâce à l’organisation ! On sent l’epxérience et l’implication de l’équipe diocésaine. Les sanctuaires font aussi un excellent travail car, partout où nous allons, nous sommes bien accueillis, en temps et en heure.



Jeudi 25 matin
Après une nuit réparatrice, nous commençons notre dernière journée (complète) à Lourdes. A 8h10, les équipes se mettent en route pour la messe. En ce jour de la Saint Marc, nous avons une pensée pour tous les vignerons du Vaucluse qui travaillent sous son patronage.


Mercredi 24 après-midi


La première activité est un flashmob ! Nous avons - sans répétition ! - formé une croix camarguaise pour dire, par la croix, notre foi et notre immense espérance (l’ancre) et notre confiance dans l’amour du Coeur de notre Dieu !


Après le flashmob, nous continuons les activités prévues au programme : confessions, visite des sanctuaires, bain aux piscines. La plupart des équipes a le temps d’aller acheter un souvenir. Au dîner, on célèbre l’anniversaire de tel ou tel.
Et ce soir, nous avons la procession aux flambeaux comme Bernadette l’a reçu de la Vierge Marie : qu’on vienne ici en procession !



Tous connaissent une heureuse fatigue ! c’est à dire une motivation croissante au fur et à mesure des courbatures.


Mercredi 24 matin


Après une bonne nuit de récupération (à Lourdes on marche beaucoup). Ce matin, nous regardons le ciel mais pas besoin de s’inquiéter : l’hôtelier nous dit que la météo a dit qu’il allait faire beau !!! Et de fait, il fait TRES beau même si l’air est un peu vif en ce début de matinée.
8h17 : chacun donne quelques centimes pour que tout notre groupe puisse acheter un seul gros cierge qui restera à Lourdes quand nous partirons et qui brûlera pendant au moins une semaine. Ceux qui ont écrit des cartes ou des lettres les envoient.

Nous partons dans les sanctuaires pour la prière du matin. Le saint que nous découvrons aujourd’hui est Saint Dominique Savio, un jeune italien (XIXe siècles) qui cherchait, dans la joie, à prier et à faire du bien aux autres. Voici quelques unes de ses paroles :
Jésus et Marie seront toujours mes grands amis.
Je veux garder mes yeux purs pour voir Marie et Jésus dans le ciel.
Je peux faire de bonnes choses. Je fais ce que je peux pour plaire à Dieu.

Vous les jeunes, préparez-vous à professer la foi, à la célébrer et à en vivre. Faites-le aujourd’hui et tous les jours de votre vie !

Nous entendons un passage de l’Evangile et nous confions au Seigneur nos intentions dans une dizaine de chapelet.
- Seigneur, tu nous appelles au bonheur, mets dans nos coeurs la joie !
- Seigneur, tu nous appelles à la sainteté, mets sur notre route des témoins de la foi et des exemples de charité !
- Seigneur, bénis nos parents et nos familles !

Nous partons nous installer devant la Grotte, le lieu principal des sanctuaires et les autres activités prévues selon les groupes.
Certains d’entre nous ont eu une belle et forte rencontre avec les membres de la communauté Cenacolo.



Mardi 23 soirée et veillée


A 19h00, les équipes sont dans les hôtels (certains en direct depuis la Radio !) et prennent le souper.
La veillée se passe ensuite à l’église paroissiale de Lourdes où l’on voit les fonts baptismaux où Bernadette est devenue enfant de Dieu. Elle se déroule par petits groupes en 5 ateliers sur le thème des 5 sens.
Ecoute, Israël. Ton Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de tout ton esprit, de toute ton âme et de toutes tes forces. Et tu aimeras ton prochain comme toi-même. (Deutéronome 6, 4)
Et toute la maison fut remplie de la bonne odeur du parfum.



Tu m’as saisi par ton amour, Seigneur.
Heureux vos yeux parce qu’ils voient. Beaucoup de prophètes ont désiré voir les mystères de la vie, de la mort et de la Résurrection de Jésus et ne l’ont pas vu. Mt 13, 16-17


Le sel de la sagesse. Vous êtes la lumière du monde, vous êtes le sel de la terre. Si le sel s’affadit, avec quoi le salera-t-on ?



Mardi 23 avril après midi

Après la messe au cours de laquelle 4 jeunes ont fait leur première communion, nous avons posé pour la grande photo de groupe... faite par deux photographes sur des échelles...

puis nous sommes rentrés à l’hôtel pour le repas de midi.
A 14h nous repartons pour mettre nos pas dans ceux de Bernadette, pour découvrir les sanctuaires ou vivre le temps de la réconciliation. A 16h, pour la moitié des pèlerins, il y a la possibilité de vivre le bain des piscines : allez boire à la fontaine et vous y laver.

Nous avons été sur les pas de Bernadette : c’était bien, j’ai découvert là où elle a habité dans la ville, là où elle est allée. La maison paternelle- le moulin de Boly, le cachot, étroit et l’hospice où elle a fait sa première communion.

François Pierre
 
Nous avons fait le Chemin de Croix : la première fois : comment Jésus a traversé sa passion avec sa croix, comment il l’a portée, au début il la portait bien mais après plusieurs chute, on a demandé à quelqu’un qui passait par là de l’aider. Arrivé sur le haut de la montagne, Jésus a été crucifié et il est mort sur la Croix. EN descendant, il y avait comme une grotte qui nous a rappelé le tombeau de Jésus… mais aussi un endroit avec une grose pierre ronde qui rappelle la Résurrection quand les femmes ont découvert le tombeau avec la pierre déjà roulée. Quand Jésus ressuscite, il se relève pour la vie victorieuse avec Dieu son Père. Le Christ ressuscité ne meurt plus.
Quentin


Mardi 23 avril matin


6h55 - Bonjour ! Le petit déjeuner est servi à 7h30. Vers 8h10, les 38 équipes formées de 12 jeunes et de deux ou trois adultes quittent leurs hôtels pour converger vers la basilique supérieure pour la prière du matin.

 
8h30 : la prière commence avec des chants de louange.

Mgr Cattenoz, notre archevêque, nous conduit dans la prière avec un beau signe de croix.

Nous entendons l’histoire de St Maximilien Kolbe qui a donné sa vie en échange d’un père de famille, injustement condamné. Il a pris sa place parce qu’il savait, dans la foi, que rien ne pouvait le séparer de l’amour du Christ. Je crois à la vie éternelle.

En Toi, j’ai mis ma confiance ô Dieu très saint, Toi seul es mon espérance et mon soutien. C’est pourquoi, je ne crains rien. J’ai foi en Toi, ô Dieu très saint.
Nous prions une dizaine de chapelet.

Après ce temps de prière, les équipes se dispersent pour diverses activités : sur les pas de Bernadette, le chemin de Croix ou la rencontre avec les personnes qui sont au service des malades (les hospitaliers).
Bien que le temps soit un peu couvert, la météo s’annonce bonne pour la semaine. :)

Rencontre avec les hospitaliers

« J’étais hôte et vous m’avez accueilli »
. (Mt 25) Cette parole de Jésus éclaire le service des hospitaliers. Nous accompagnons les malades tout au long de leur pèlerinage qui a lieu au mois d’août. Nous partons d’Avignon en car, avec des cars médicalisés avec certaines places de couchette. Parmi les hospitaliers, il y a des adultes, mais aussi des jeunes (à partir de la fin de la 5ème). Tous sont bénévoles. Chaque hospitalier prend en charge les frais de son pèlerinage. Les malades sont logés à l’Accueil Marie Saint Frai. Il y a 4 niveaux et sur chaque niveau, on peut accueillir 100 malades. Il y a d’autres lieux d’accueil comme l’accueil Notre-Dame qui peut accueillir 800 malades.
La journée commence à 6h30. Nous les aidons tout au long de la journée, pour leur toilette, pour les repas, pour leurs déplacements dans les sanctuaires à l’occasion des cérémonies. En tant qu’hospitaliers, nous ne venons pas pour nous mais pour les malades. Nous leur offrons nos bras, nos jambes, notre service, notre sourire. Ils nous donnent leur amour, leur présence, leur regard.
La priorité de Sainte Bernadette était de prendre soin des plus pauvres, des plus démunis, des malades. Dès les apparitions, à partir de 1858, les malades sont venus à Lourdes. Au fur et à mesure les pèlerinages se sont développés et, dans tous les diocèses de France, il y a un groupe d’hospitaliers pour accompagner les malades à Lourdes le temps d’un pèlerinage de 5 à 6 jours. Les malades, les personnes portant un handicap, les personnes fragiles ont la première place à Lourdes.
Remarque d’un jeune : « Sans vous, ils ne pourraient rien faire. »
Réponse : « Sans eux, il n’y pas de raison que nous, les hospitaliers, venions à Lourdes. Avec eux, nous voyons l’essentiel de Lourdes : cette communion dans la prière et l’espérance. »



Les malades viennent à Lourdes pour trouver la force intérieure, la consolation morale et spirituelle. En 150 ans, il y a eu de nombreuses guérisons dont seulement 65 miracles reconnus. Un miracle reconnu, c’est une guérison inexplicable et inexpliquée. C’est un conseil de médecins (croyants et non croyants) qui le dit après une recherche et une enquête très rigoureuses. Il n’y a pas beaucoup de publicité car la première guérison est intérieure et spirituelle : elle se découvre et se reconnaît dans la foi.

SERVIR, RENDRE HEUREUX, DONNER… et RECEVOIR au centuple.

A 11h15, nous vivons la messe à la chapelle Sainte Bernadette, juste en face de la grotte. Nous prions pour vous et avec vous.


En direct de la veillée du lundi 22 avril 2013 - chapelle Ste Bernadette côté Carmel

Après un temps de louange, les jeunes écoutent quelques paroles de Benoît XVI :
Les jeunes sont invités à donner une réponse au Christ. La vie chrétienne, c’est avoir foi en son Fils Jésus le Christ et nous aimer les uns les autres.Laissez monter dans vos coeurs ce oui au Christ à la suite de l’écoute de la parole de Dieu.L’étoile du matin se lève dans vos coeurs.

Arrivée de la croix. Pour vous, cette semaine, chers jeunes, Lourdes est une porte pour la foi.

Hosanna, ouvrons les portes au Roi de gloire !
Les différents doyennés sont présentés et les couleurs des tissus bordant les foulards sont mis au pied de la croix.

Monseigneur Jean-Pierre Cattenoz, notre archevêque, s’adresse aux jeunes. Il nous invite à redécouvrir la foi de notre baptême. Quelle merveilles sont tes oeuvres, Seigneur ! Quelle merveille je suis pour toi, Seigneur ! Ici, à Lourdes, le Seigneur veut nous faire découvrir tout ce qu’Il a fait pour nous. Ouvrir les yeux, mais aussi déboucher nos oreilles pour entendre sa parole. Que notre langue s’use pour la louange et non pas pour dire du mal. Que notre coeur soit renouvelé, changé pour que nous soyons capables d’aimer avec le Coeur que vous voyez sur la Croix. Puissiez-vous apprendre à vivre en Eglise, à découvrir votre place dans l’Eglise. Bernadette peut vous aider et vous apprendre l’humilité et la simplicité du coeur. Allez boire, va boire, va te laver à la fontaine... malgré l’apparence boueuse de l’eau au début, mais de plus en plus pure au moment où la source a commencé à couler.


Dans le recueillement, nous chantons :
Mon âme se repose en paix sur Dieu seul.
Oui sur Dieu mon âme se repose, se repose en paix.
Nous restons dans le silence.
Jésus, le Christ, lumière intérieure, ne laisse pas les ténèbres me parler.
Jésus, le Christ, lumière intérieure, donne-moi d’accueillir ton amour.

Tous ensemble, nous prions le Notre Père et nous nous confions à la Vierge Marie :
Marie douce lumière, Porte du ciel, temple de l´Esprit,
Guide-nous vers Jésus et vers le Père, Mère des pauvres et des tout petits.

Les jeunes s’avancent maintenant pour être marqués individuellement du signe de la croix.




Lundi 22 avril soirée



17h15 : les dix cars sont bien arrivés à Lourdes. Ils s’arrêtent au plus près de l’hôtel. Les valises sont déchargées. Chacun s’assure d’avoir toutes ses affaires. Peu à peu, les jeunes, par groupes de 2 ou 3 selon les chambres s’installent et découvrent l’hôtel où ils dormiront et prendront leurs repas.


Certains groupes sont déjà partis à la découverte des sanctuaires.




Lundi 22 avril journée

7h49 : voilà notre car… ici et là, dans de nombreux villages du Vaucluse, les jeunes des aumôneries sont regroupés sur une place ou un arrêt d’autocar. Mais juste avant, un petit passage à la boulangerie pour y acheter du pain ou une boisson pour le pique-nique.
Le car s’arrête, les valises sont mises dans les soutes. On s’embrasse… et chacun trouve sa place assise dans le car. Chacun reçoit un foulard qu’il met autour du cou et découvre le livret du pèlerin.

voilà notre car !

 
8h16 : au détour d’un rond point, un autre groupe de jeunes nous attend et le curé de la paroisse est là pour bénir les enfants et les accompagnateurs pour ce pèlerinage à Lourdes.
 
8h42 : passage sur le pont de l’Europe à Avignon. Nous quittons le Vaucluse avec une belle vue sur le Palais des Papes et notre cathédrale, la Métropole Notre-Dame des Doms.

 
Direction l’autoroute A 9 et notre premier arrêt au niveau de Montpellier. Il est temps de se dégourdir les jambes.

10h03 : arrivée sur l’aire d’autoroute. Une dizaine de cars. Plus de 500 personnes se retrouvent ou font connaissance. L’organisation en profite pour donner aux animateurs la dernière mise à jour des consignes et des horaires.

 
10h50  : Départ... toujours plus à l’ouest.
Cathédrale St Just - Narbonne

La Cité de Carcassonne

Vers 12h45, les dix cars sont bien arrivés à l’aire de repos.


14h : après la pause déjeuner et quelques jeux sur l’herbe verte, nous reprenons la route.

1, 2, 3 ... 10... partez !

14h40 : passage à Toulouse.
 
«  Ce matin, on a regardé un film qui racontait la vie de Bernadette. Elle a vu la Vierge dans la grotte de Lourdes (Massabielle) ». Tout le monde a cru qu’elle était folle. Mais elle a toujours dit simplement qu’elle avait vu et ce qu’elle avait vu : une Belle Dame dans le creux du rocher qui lui a dit son nom : Je suis l’Immaculée Conception. Bernadette a fini sa vie comme religieuse à Nevers où l’on peut encore voir son corps intact. Je ne suis encore jamais allé à Lourdes. J’espère y voir le sacré, c’est-à-dire y rencontrer Dieu.  » Lucie
 
« Le voyage en car est un peu long… mais je suis sûre qu’il y aura de belles choses à voir là-bas » Chloé.