Pèlerinage des 6es à Lourdes : derniers jours

1er mai 2014

Pour suivre la fin du pèlerinage des 6e à Lourdes.

Vendredi 2 mai
16h30 les premiers cars quittent l’aire de repos de Montpellier Fabrègues. Leur arrivée (ou passage) à Avignon (ou Orange) est donc prévu vers 17h45.

Dans le car du retour, il y a toujours un concours à partir d’un questionnaire reprenant la vie de Bernadette et des éléments découverts au cours de notre pèlerinage. Le voici en photos :





14h20 : quelques paroles de jeunes sur leur pèlerinage
- C’était fatigant… au point d’avoir des courbatures. Il y a eu des retrouvailles… des amies qui ne s’étaient pas vu depuis 3 ans, depuis qu’on était allé en colonie ensemble. On s’est fait de nouveaux amis.
- Pendant tous ces jours, je me suis posé plein de questions. Je n’ai pas la réponse à toutes ces questions. J’ai la vie devant moi pour trouver les réponses. C’est normal car le mystère de Dieu dépasse la capacité de notre intelligence. De plus, la foi se vit dans une histoire personnelle : il faut donc du temps.
- J’ai appris plein de choses : cela m’a rapproché de la religion. J’ai compris plein de choses que je ne comprenais pas avant. Cela m’a fait du bien.
- C’était bien ce pèlerinage. Au début, je n’avais pas trop envie d’y aller… j’aurais aimé rester un peu plus longtemps. J’ai été très marqué par la grotte de Massabielle : c’est la première fois que je la vois. C’est le lieu de l’apparition, marqué aujourd’hui par la statue de la Vierge ; il y a l’eau qui coule et c’est impressionnant : elle ne s’est jamais arrêté depuis les apparitions.
- J’ai aimé la beauté de la basilique de l’Immaculée Conception parce qu’elle montre tout ce que les gens ont apporté pour honorer Marie en construisant cette église.
14h00 Nous nous sommes arrêtés pour pique-niquer au même endroit qu’à l’aller. A peine étions-nous installés sur l’herbe que la pluie est venue... nous nous sommes réfugiés à l’abri pour finir notre repas. Nous reprenons la route. Certains dorment, d’autres visionnent le film de la Passion de Bernadette : il raconte sa vie comme religieuse à Nevers et les épreuves qu’elle y a traversées. D’autres écrivent quelques notes de souvenirs... les animateurs remplissent une fiche d’évaluation. Il est prévu un arrêt pour le goûter au niveau de Montpellier.
10h00 Les 12 cars nous rejoignent au bout de la prairie qui est devant la grotte. Nous montons dans les cars. L’appel est fait nominalement. Dans quelques instants nous allons démarrer et prendre le chemin du retour.

Dès 7h00 du matin, nous prenons le petit-déjeuner. Les valises sont faites et descendues dans l’entrée de l’hôtel. Elles seront ensuite chargées dans les cars en regroupant les bagages dans les soutes selon l’ordre dans lequel ils seront déchargés à l’arrivée. Nous allons à la Basilique du Rosaire pour la messe d’action de grâce. A la fin, nous portons le gros cierge acheté avec les petites offrandes des uns et des autres au brûloir près de la grotte.

Jeudi 1er mai - en direct de la veillée finale

En fin de veillée, les jeunes sont invité à prendre un engagement pour donner une suite concrète à ce pèlerinage : prier, participer à la messe du dimanche, être plus attentif aux autres, viser la confirmation...
Salle de la Forêt
Salle pleine, il est presque neuf heures.
Les bras levés, le sourire jusqu’aux oreilles, tous les pèlerins sont rassemblés pour la fin du pélé… dernière veillée… on le ressent, chacun a décidé d’en profiter pleinement... les voix s’élèvent, les nez aussi pour essayer de voir les gestes que font les staffs sur le devant de la scène…
Les jeunes sont soudés : leurs voix s’élèvent comme celle d’un seul homme quand le père Jean-Luc appelle les différents hôtels.
Tout à coup, la salle hurle…c’est que le Père Jean-Luc leur a promis une surprise… il présente aux collégiens ravis, le Flashmob auquel ils ont tous participé… le regard braqué sur l’écran au-dessus de la scène, les collégiens sont fiers… il n’y a qu’à entendre les clameurs de joie.
Les photos défilent, les souvenirs s’accumulent… c’est là que les collégiens se rendent compte de la cohérence de tous les ateliers par lesquels ils sont passés tout au long de ce pèlerinage. Chaque activité était tournée vers un seul et même projet, celui de découvrir la vie de Bernadette et de les mettre en chemin derrière elle, dans la simplicité et la joie.
Lorsque les chants reprennent, les jeunes chantent différemment, ayant pleinement conscience qu’il s’est passé quelque chose dans leur vie.
JPEG
Aujourd’hui, 1er mai, nous nous sommes réveillés dans la joie de la belle procession aux flambeaux que nous avons eu hier soir. Ce matin, il pleut mais nous passons entre les gouttes pour rejoindre la bsailique supérieure, dédiée à l’Immaculée Conception : 8 jeunes reçoivent la première communion au cours de cette messe. Ensuite, les uns les autres vont aux activités prévues pour leur groupe : préparation pénitentielle, confessions, sur les pas de Bernadette, rencontre avec les hospitaliers qui accompagnent les malades et les personnes âgées lors du pèlerinage diocésain qui a lieu au mois d’août.